Fun for Louis at Jaguar Amazon Tours

FUN FOR LOUIS

Jaguar Amazon Tours

Rua Major Gabriel No. 622, Centro
69020-060 Manaus
Amazonas - BRAZIL

All rights reserved. 

Copyright ©2017 by Jaguar Amazon Tours.

Proudly created, designed and supervised by Taniya Channa.

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey TripAdvisor Icon
  • Grey LinkedIn Icon

Tout
Sur MOi

Profession: Guide touristique dans la jungle amazonienne. Responsable et fondateur de «Jaguar Amazon Tours».

Date de naissance: 12.12.1992

Taillee: 1.80m

Poids: 70kg

Langues Maitrisées: Anglais & Portugais, bases en Allemand (Niveau A2) & le dialecte indigène Wapishana

Interest: Escalade, Radonnée, Paddle, 

Pêche et natation.

Histoire de faMille

Née et 'Elevé dans une Tribu Indigène Amazonienne.

«civilisé». J'ai vécu une vie heureuse au sein de la tribu Wapishana.

Mais à l'âge de 14 ans, lorsque l’on a découvert que le territoire indigène des Wapishana était riche en or, ma vie a complètement changé. De nombreux investisseurs privés situés à Roraima, dans la partie nord du Brésil, ont offert des opportunités aux habitants pour chercher l'or et ainsi gagner de l'argent.

Comme plusieurs membres de ma famille, j'ai été une de ces personnes curieuses de saisir ces nouvelles opportunités. J'ai appris que gagner cet argent offrait de nombreux nouveaux modes de vie, comme la possibilité d'acheter des biens et de faire usage de services, ce que je n’avais pas jusqu’alors. Mais avec ces nouvelles opportunités, sont apparues de nombreuses nouvelles difficultés . 

 

Membre de la tribu Wapishana, je suis née et j'ai grandi au Brésil et en Guyana. Je parle anglais et portugais, et ma langue indigène Wapishana depuis mon plus jeune âge. 

Ma culture indigène m'a appris à vivre et survivre dans la nature. La nature m’a fourni la nourriture quotidienne pour moi et ma famille. Ce fut mon activité principale durant mon enfance. Je n'avais aucune  raison  d’être exposé  au  monde

 

extrême. Je devais rapidement en trouver un autre plus sain et durable.
 

Par hasard, j'ai rencontré l’ami de l'un de mes frères aînés qui avait trouvé une opportunité de travail alternative dans la forêt amazonienne brésilienne et qui avait déménagé à Manaus. Son travail consistait à guider des personnes du monde entier en voyage en bateau à travers l'Amazonie.  C’était une opportunité d'emploi très intéressante et je savais que j’étais capable de le faire.
J'ai appelé mon frère et j’ai rejoins Manaus.

 

Depuis quatre ans, mon travail de guide reste une expérience extrêmement enrichissante et inoubliable. D’autres membres de ma famille ont également déménagé  à   Manaus   depuis   et   nous   partageons  désormais  cette  expérience

 

professionnelle.  Anglaise, portugaise et Wapishana, la Familia Crosa, peut donc partager efficacement avec des personnes du monde entier et témoigner du contraste profond entre la vie dans la jungle et les autres modes de vie dans le monde. Ce n'est pas seulement intéressant pour nos visiteurs, mais cela l’est également pour nous en enrichissant notre rapport à la vie et aux autres dans la forêt amazonienne brésilienne.

 

et situations problématiques. Par exemple, les personnes travaillant dans la mine d'or souffraient souvent du paludisme. Les moustiques se reproduisent dans les régions inondées d'eau, déboisées et polluées. Les mines d'or constituent donc un lieu idéal pour que des maladies se propagent. L'argent gagné durant le travail à la mine d'or devait donc être utilisé principalement pour acheter les médicaments pour se soigner…

J'ai été infecté par le paludisme plus de trois fois et j'ai été terriblement victime de ses symptômes.
Les conditions de travail dans les mines d'or n'étaient en général pas adaptées aux travailleurs mineurs et je n'avais d’ailleurs pas encore terminé ma scolarité. 

 

L'extraction de l'or se révélant insoutenable, j'ai commencé à chercher de meilleures opportunités de travail. À l'âge de 18 ans, j'ai été embauché par une compagnie canadienne d'exploration d'or et de diamant en Guyane où j'ai travaillé pendant deux ans et qui m'a fourni un revenu fixe pendant un certain temps. Mais je savais que ce travail était temporaire car je n’avais aucune qualification et  le  travail  me  demandait   un  effort  physique