Brésil: l'Amazonie part II, Welcome to ze jungle!


Avec Josuel, alias Shawn, nous sommes partis direction la jungle pour 3 jours. Après 6 heures de transport (1 taxi, 1 combi volxwagen et 3 bateaux), nous sommes arrivés chez une famille de locaux pour y passer notre première nuit.

Tous les trois sur notre pirogue

Le confort y était très sommaire (maison en bois sans toilettes, ni eau courante) mais toute la famille, comprennant les grands-parents, les parents et les enfants, a été très acceuillante, adorable et drôle.

La super famille

Cette maison a ensuite été notre point de chute après nos différentes sorties en pirogue. On est allé pêcher le piranha (Jules en a eu 2), on a capturé un petit crocodile de nuit juste le temps de prendre quelques photos et on est aussi allé à la recherche de paresseux. On a aussi eu l'occasion de goûter des 2 piranhas de Jules. Côté negatif, Julie a mangé du manioc mal cuisiné ce qui lui a causé une belle intoxication.

Jules tout fier :)

Le premier piranha avec la branche qu'il a croqué d'un seul coup de dents.

P'tite pub pour Opinel.

La deuxième nuit nous sommes passé aux choses sérieuses. C'est au milieu même de la jungle qu'on a dormi! Nous sommes arrivés dans un petit coin perdu avec notre barque, nous avons installé notre filet de pêche (pour le repas du soir) et nous sommes allés chercher un endroit pour contruire notre abri en feuilles de palmiers. Grâce à a la moustiquaire, on a dormi à point fermé, bercé par les chants des criquets, des grenouilles et des lointains singes hurleurs.

Notre belle maison.

Le résultat de notre pêche... pas fulgurant, c'est pas ce soir là qu'on a été repu!

La quantité et la diversité des animaux vus pendant ces 3 jours ont été impressionnantes. Nous avons croisé des insectes et des oiseaux en tout genre, comme des perroquets et des toucans, mais aussi des crocodiles, des singes et un serpent, pas des plus rassurants : un boa. La jungle c'est aussi des arbres et des plantes avec des propriétés plus épatantes les unes que les autres. Ça va de la sève qui soigne les brûlures d'estomac à celle qui soigne la malaria.

Vous la voyez, là au milieu?

Une grande bosseuse.

Le même boa qu'on a vu, mais celui-ci a été pris au zoo.

À Manaus on a visité le Teatro Amazonas, opéra et théâtre mondialement connu. C'est assez improbable de trouver un tel édifice dans une ville perdue au milieu de la jungle. Il a été construit à la fin du XIXeme siècle quand la ville vivait son âge d'or grâce au commerce du caoutchouc et qu'elle était surnommée la Paris tropicale.

Le Teatro Amazonas.